On ne badine pas avec l’a.i

Puisqu’il faut bien un cadre pour atteindre l’en-but, je vous rappelle l’échéance de notre jeu ironique: ce soir, à minuit, les lettres inachevées deviendront des brouillons inutiles (pfff, on dirait une de mes tentatives pour mettre mon deuxième à l’heure). Bref, sans embaucher ici la carotte et la badine, maniez-vous ! En attendant, d’aucuns l’ont … Lire la suite On ne badine pas avec l’a.i