Oh ! Vis, dis

Ce mois-ci, c’est « le Retour du Flying bum » qui propose l’Agenda Ironique, avec les consignes décrites ci-dessous:

Comme juin inaugure notre été, nous qui habitons l’hémisphère nord, quoi de mieux pour sujet qu’un des petits bonheurs par excellence de la belle saison et j’ai nommé le pique-nique. Ce sera le thème pour juin. Mais, pas de pique-nique sans les enquiquineuses comme les fourmis et autres insectes piqueurs ou suceurs, cette fois-ci ce seront des mots bien singuliers qui devront coûte que coûte s’inviter au pique-nique : flavescent, amphigourique, sycophante et nidoreux. Sans toutefois gâcher le pique-nique quand même. Et tant qu’aller pique-niquer en région, pourquoi ne pas y ajouter aussi un régionalisme ou deux? (…) À vos nappes, sandwiches, crayons, plumes, claviers, c’est un départ !

La soirée avait pourtant bien commencé : j’allais pique-niquer, même pas assise par terre, avec pour seule compagnie ma solitude préférée, celle tout le temps choisie. J’entendais au loin les voix du voisinage. Au loin, c’est beaucoup dire, depuis que les acquéreurs d’à côté ont dégommé tous les arbres, chez nous, c’est devenu comme dans la cour, celle du palais des papes: que l’on parle amphigourique ou occitan (cela va ensemble), tout le monde en profite.

À propos de langage, les chants des grenouilles côté sud, offerts par des escrocs qui se disent écolos, ne manquent pas de charme non plus. Encore des régionalistes bon teint, très petits sycophantes, toujours prompts à dénoncer l’égoïsme citadin, l’indécence du profit, la cruauté du monde, tout en s’installant de force chez le proprio alzeimer et lui sifflant tous ses biens, jusqu’à sa dignité. Je vous raconte la crasse dans laquelle ils l’ont laissé, nidoreux à souhait, ou ce n’est pas la peine, le mot suffira ?

Je m’éloigne du sujet ? Pas du tout, l’endroit est bucolique et de région bien sûr. Et puis tout est si vrai: le propos, le décrit, l’ironique.

Je peux le prouver d’ailleurs. Une description minutieuse du menu suffira ?

Qu’à cela ne tienne:

de délicieux bâtonnets -de crabe- furent avalés avec gourmandise, sertis de leur mayonnaise préférée. Suivis par des tranches de mortes Adèle qui ne demandèrent pas leur reste, toutes obnubilées qu’elles étaient d’être mises en sandwich, parées de tendre beurre (celui de Normandie) ! Puis arriva un gaspacho de tomates, obligées de Marmande, et un cône chocolat (on était là pour ça). Si avec tout cela, on prenait la grosse tête, on pouvait terminer avec un bon p’tit melon. Des cerises ? Vous n’y pensez pas ! Carnets les a gardées*, ce n’est pas une surprise.

Flûte, je vous ai vu bailler et je suis bien confuse. En vrai, je n’devais pas écrire. Rassurée sur mon charme de nana flavescente, je dinais tranquillement en feuilletant Marie-Claire (mieux vaut mille fois le Elle, moins Claire et plus sexy) quand soudain, mon cœur s’est liquéfié: elle s’étalait pleine page, sur quatre feuilles de rang, arborant fièrement le titre convoité. Ah, sa littérature, combien documentaire, était loin de la mienne, tout juste élémentaire. Elle était de sa ville !!! Cette Oh-vis-dis masquée allait me le chipper, avec ses belles lettres et ses atouts ciblés, souvenirs d’un temps x plus fringant que le mien. Y’avait déjà sa L’une, faisant mon infortune, manquait plus qu’Ovidie pour sceller mon dépit.

Alors, comme d’habitude en pleine déconfiture, réfugiée sans attendre dans une syntaxe alliée, j’ai écrit deux, trois mots, certes pas les plus sots et souhaite de tout mon cœur vous voir vite vous marrer.

Ovidie à Angoulême, Marie-Claire juillet 2022
enseignant les écritures documentaires à ses heures élues

*https://carnetsparesseux.wordpress.com/2020/06/14/juin-joli-petit-mois-fou/

7 commentaires sur « Oh ! Vis, dis »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :